17/06/2017

Aprenem català a l'escola

Grace à l'Association Parlem Catala dont le but est de défendre, diffuser, développer, promouvoir et faire vivre la langue et les traditions catalanes, les élèves de CP et CE1 du Groupe Scolaire de Villeneuve apprennent le catalan comme une activité ludique et passionnante. Une heure par semaine l’intervenante Patricia Escamilla enseigne la langue catalane à 40 enfants de CP et 45 de CE1. L’apprentissage des couleurs se fait en CP grâce aux albums « Peix, peixet » et « De quin color és un petó? ». Ils découvrent des animaux en catalan avec « La rateta presumida ». Les élèves de CP savent dire la météo et la date en catalan, et suivent le fil des saisons en dédiant une chanson à chacune : le printemps est arrivé ! La primavera ja és aquí!

 Les CE1 chantent « Bon dia! » avant de commencer une séance et ils ont pratiqué l’athlétisme en catalan : passa la pilota, salta, gira, avança...« La roba » on ne la traduit pas par « la robe », ce n’est pas si facile… Les objets de la classe sont nommés comme il faut : bolígraf  pour stylo, pissarra pour tableau… et lorsqu’ils ont reçu le calendrier offert par l’APLEC, ils demandent la date d’anniversaire de leurs camarades de classe, en catalan bien sûr ! C’est parti ! Som-hi!

Organisés dans le cadre de la réglementation ministérielle sur l’enseignement des langues régionales et d’une convention avec l’Éducation Nationale, les cours de catalan de l’APLEC sont possibles grâce au financement de la commune, du Conseil Départemental et de la Région.

parlem catala.jpg

07:00 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/01/2017

Inauguration du pont du Mas Palegry

Samedi 7 à 11h, Jacqueline Irlès et son Conseil Municipal ont inauguré en présence des autorités départementales le nouveau pont du mas Palegry sur le Réart. Ce second pont sur  le ruisseau qui sort de son lit une fois par an a coûté 4,5 millions d’euros financé à 70% par la communauté urbaine et 30% parle Conseil départemental. L’ouvrage mesure 500 mètres de long et permettra aux automobilistes, aux bus scolaires et aux cars de relier la commune à Perpignan par le Moulin à vent. Certes, il reste quelques finitions a précisé Mme. le maire, comme les glissières en béton et de revoir ultérieurement le tracé de la route qui franchit une butte trop élevée au sud de l’ouvrage.  Après avoir remercié les différentes entreprises impliquées dans le projet, Jacqueline Irlès a donné la parole à M.P.Sadourny qui s’est félicité de «  l’ intelligence collective qui a permis de lancer ce pont plutôt que d’élever de nouveaux murs dans la collectivité ».  Ph.L.

pont Réart 002.JPG

09:00 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/11/2016

Les toques blanches

IMG_4888.JPG

Le Syndicat Intercommunal Scolaire et de Transport Perpignan Méditerranée a organisé pour la deuxième année son « menu des toques blanches » dans ses 70 restaurants scolaires. Élaboré par trois chefs des Toques blanches du Roussillon, Blaise Bretonnet (la 7ème Vague à Perpignan), Stéphane Balluet (Le Devil à Perpignan) et Sébastien Colombier (La Table d’Aimé à Rivesaltes), ce menu comportait un « velouté de butternut des PO avec sa tartine aux saveurs de garrigue, un mijoté de bœuf des Pyrénées catalanes et sa purée de rave et de pommes de terre et un clafoutis de pommes du Conflent au parfum du Roussillon ». A Villeneuve, l’une des 23 communes où il a été servi en présence du Maire Jacqueline Irlès, il a non seulement régalé les enfants mais satisfait au plus juste le cahier des charges qui stipule que les menus soient non seulement conformes à la réglementation, mais soient aussi parfaitement équilibrés en mettant l’accent sur le goût et les saveurs et utilisent des produits de saison et de provenance locale.

IMG_4907.JPG

09:00 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/10/2016

communiqué de Jacqueline Irles

« La commune a fait le choix de placer les panneaux « Pays Catalan» sur son territoire afin de préserver et promouvoir notre identité. Il est important de valoriser les atouts de notre catalogne avec ses traditions, sa culture, sa langue, son patrimoine …Villeneuve de la Raho est très volontariste dans le fait de transmettre aux jeunes générations notre Sardane, danses et musiques traditionnelles ; et également d’accentuer l’attrait de notre département. Pour nous, la pause des panneaux « PAYS CATALANS » symbolise notre attachement à tout ce qui peut unir le peuple catalan. »

IMG_4125.JPG

09:00 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/04/2016

Tradition Perpétuée pour la Sant Jordi

sant Jordi 2016 007.JPG

La Culture et l’Histoire sont deux thèmes toujours mis à l’honneur à Villeneuve de la Raho. Les activités dispensées pour le week-end de la Sant Jordi en sont une preuve supplémentaire. Samedi 23 avril 2016 était la journée nationale de la fête de la Sant Jordi, fête traditionnelle catalane qui permet à cette date l’offre de roses et l’échange de livres. Sur la Commune de Villeneuve de la Raho, en ce samedi 23 avril, en présence de Madame le maire Jacqueline Irlès et ses élus, s’est tenu à partir de 10 heures un stand pour l’échange gratuit de livres entre passionnés de lecture.Entre 11 heures et 12 heures, la compagnie Le Cri de la Miette a interprété avec passion pour un public attentif des poèmes mettant à l’honneur des couleurs, des personnages ou des petites histoires. La lecture poétique, dispensée par Estelle Cantala et accompagnée à l’accordéon par Prêle Abelanet, a enthousiasmé l’auditoire.La poésie musicale a ensuite laissé place aux Sardanistes, passionnés de moments de convivialité et de partgage. Ces derniers, venus nombreux pour l’occasion, ont animé la fin de cette matinée festive.A partir de 12 heures, un apéritif offert par la municipalité a été organisé sur la place du village. Après avoir partagé le verre de l’amitié, les dames se sont vues offrir par la Mairie une rose, symbole premier de la Sant Jordi. Les Hommes, quant à eux, ont reçu ou échangé des livres.Dans le même cadre de cette fête littéraire, le correspondant local de l’indépendant, Philippe Louvet, a réuni l’ensemble des articles qu’il a publiés dans ce quotidien pour l’année 2015. Cette exposition instructive sera visible jusqu’au vendredi 29 avril.

sant Jordi 2016 002.JPG

IMG_4391.JPG

13:04 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |

27/03/2016

Goits dels ous 2016

goigs 2016 001.JPG

Samedi 26 mars,  veille de Pâques, les Cantaïres catalans sont venus de Perpignan donner l'aubade traditionnelle en l'honneur des Goigs à travers le village et sur le patio de la Mairie. goigs 2016 002.JPGDe leurs belles voix sonores ils ont interprêté  tous les airs affectionnés du public.  Pour une fois, la Tramontane n’était pas de la fête et les goigs dels ous semblaient  la fête du printemps. Les gracieuses danseuses de Sandrine Maurence ont bien virevolté du cotillon et entraîné les sardanes que quelques inconditionnels ont tourné avec Madame le Maire. Celle-ci  a descendu la cistella  et l'omelette de lundi de Pâques s'annonce onctueuse à souhait.

goigs 2016 015.JPG

19:34 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |

03/03/2016

Ecopiège

Le service technique des espaces verts pose, sur chaque pin du village des écopièges pour capturer les chenilles processionnaires. Au printemps, la colonie, conduite généralement par une femelle, (!) quitte le nid, toujours en procession pour gagner au sol un endroit bien ensoleillé et s'enfouir dans un trou où chacune des chenilles va tisser son cocon pour démarrer son processus de transformation en chrysalide. C’est donc le meilleur moment pour leur capture. L’ écopiège, fabriqué uniquement par l’entreprise bagéenne « la mésange verte » se compose d’un collier qui s’adapte autour du tronc de l’arbre colmaté par un mastic d’étanchéité.traitement chenilles 003.JPG Celui-ci, traversé par un tube de descente bloquera les insectes qui tomberont dans le sac collecteur auparavant rempli de terre de bruyère ou de tourbe. Ce sac sera incinéré après les dernières descentes. Les chenilles se nourrissent des aiguilles des pins, entraînant une défoliation de l'arbre et en cas d'infestation massive, un affaiblissement important des arbres ouvrant la voie à d'autres ravageurs et parasites. Il existe d’autres moyens de destruction : l'échenillage qui consiste à enlever et à détruire les pontes et les nids par incinération. Le piège à base de phéromone de synthèse (odeur que libère le papillon femelle), suspendu dans les pins, attire de fin juin à mi-septembre les papillons mâles. Autre moyen de lutte radicale : le chalumeau.

traitement chenilles 002.JPG

11:22 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |