03/04/2015

Canticel aux sources du sud

 

Canticel mars 2015 005.JPG

 

Dimanche 29 mars, le duo Canticel est venu à nouveau ravir les auditeurs de la chapelle saint Julien. Comme les hirondelles, ils reviennent chaque printemps depuis 2008 dans les PO, leur "patrie de cœur".Ils offrent à leur public de nouveaux programmes qui s'étendent de la Renaissance à la création contemporaine en saluant les plus grands au passage: Bach, Wagner, Ravel, Debussy, Malher, Vivaldi, Ramirez ou Piazzolla. On ne présente plus la voix particulière de Catherine Dagois, contralto "assoluta" au velours profond et aux accents moirés. Son compagnon dans la vie et sur la scène, accompagnateur de génie, Edgard Teufel a effectué de brillantes études musicales au Conservatoire supérieur de Stuttgart. Afin d'étoffer leur répertoire, il a eu l'idée de créer un orgue portatif  à la sonorité la plus proche possible d'un orgue d'église. Il a travaillé pendant plusieurs mois avec un grand facteur d'orgue allemand de Hanovre afin de créer cet instrument original,  restituant parfaitement les plus belles sonorités de l'orgue, comportant deux claviers et un pédalier identique à celui d'un grand orgue. "Comme il s'agit d'un instrument numérique offrant de nombreuses possibilités nous avons imaginé  construire et offrir au public un instrument permettant de créer la plus riche palette sonore possible". Ainsi Edgar a rajouté une boîte expressive qui restitue toutes les sonorités d'orchestre mais également des instruments traditionnels flûte de pan, percussions, etc. les possibilités sont immenses mais exigent un très grand travail de préparation, de registration, d'orchestration et surtout la compétence que cela implique, Edgar ayant également en plus de ses formationsCanticel mars 2015 003.JPG d'organiste et de pianiste, celle d'un chef d'orchestre."Aux sources du sud"  le programme présenté comportait des pièces  pour clavier et tambourin (Les Indes galantes), pour orgue seul (Csanoves Beltràn), la Santa espina,(J.S.Bach)et des arias chantés de haute facture( chant traditionnel argentin,Créole, Spiritual,) le magnifique Ave Maria de Desdémone (ext. D'Otello de Verdi), avec une mention spéciale pour un bis particulier: « crucifixion » , un spiritual que chantait la grande contralto noire américaine Marian  Anderson en finale de chacun de ses récitals et qui est devenu, dans les années 50, un symbole de combat pour la liberté de son peuple. Encore une fois, la chapelle saint Julien aura résonné des plus belles harmonies que le public a su apprécier à leur valeur.

 

Canticel mars 2015 009.JPG

 

09:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |

23/03/2015

Arioso à Claira 2015

001.jpg

17:56 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/02/2015

Nouveau concert d'Arioso

AFFIICHE cLAIRA 1.jpg

 

001.jpg

15:26 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/01/2015

Flash mob au supermarché

 

flash mob 004.JPG

 

Dimanche18 janvier en fin de matinée, la chorale Lamibémol dirigée par Christiane Merchier a surpris les clients du Casino en improvisant un flash mob fort sympathique. Dispersé dans le rayon des fruits et légumes, mais pas dans les choux, les différents pupitres ont interprété "Le Tourdion", chanson à boire traditionnelle de la Renaissance et "viva tutte le vezzoze" chant italien du 17ème siècle qui porte aux nues les séducteurs et les charmantes femmes qui ne leur résistent pas! Le public a beaucoup aimé ce happening et l'a beaucoup applaudi.

 

flash mob 002.JPG

 

09:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/01/2015

Concert de l'Antenne musicale des Aspres 2015

 

IMG_1779.JPG

 

Vendredi 9 janvier le concert traditionnel de Noël de l'Antenne musicale des Aspres initialement prévu à la chapelle saint Julien a eu lieu à la salle des fêtes car les 200 spectateurs ne pouvaient tenir dans le trop petit édifice. Les parents d'élèves mais aussi les villeneuvois ont pu apprécier une large palette d'ambiances musicales et d'instruments. C'est "Jingle bells" qui a ouvert le spectacle, interprété par l'ensemble de guitares de Mario Mozzi. L'ensemble à cordes de Hervé Remond a poursuivi par de la musique classique. Se sont ensuite succédé l'ensemble de flûtes de Robert Sarrade puis la classe de piano de Julie Farre avant que la chorale dela classe de formation musicale dirigée par Gisèle Ygouf ne vienne conclure cette belle soirée par des airs entraînants et même une petite chansonnette des "nins" de l'éveil musical. Transféré à l'Agglo Perpignan Méditerranée depuis 2001, le CRR rayonne sur tout le département, non seulement par ses concerts mais aussi grâce à la mise en place d'antennes d'enseignement musical décentralisées. Celle des Aspres regroupant les sites de Toulouges, Canohès, Le Soler, Llupia, Ponteilla-Nyls, St. Féliu d'avall et Villeneuve de la Raho.

12:01 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |

07/01/2015

Nouveau concert

Affiche bages.jpg

 

 

 

 

 

13:44 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/09/2014

L'âme russe du Trio Crescendo

 

image.jpeg

Samedi 13 septembre à 18h, le public de la chapelle saint Julien a pu goûter et applaudir      "l'âme russe" illustrée par le trio Crescendo. Cet ensemble permanent s'est donné pour mission voilà une quinzaine d'années d'explorer le répertoire de trio avec piano, répertoire riche s'il en fut. Il se compose de la pianiste Marie Christine Guichot, médaille d'or du Conservatoire de Toulouse, Christine Brunschwig qui  étudia le violoncelle à l'Ecole Nationale de Musique de Pantin-Romainville dans la classe d'Isabelle Veyrier, y obtint la Médaille d'Or à l'unanimité, puis de nombreuses récompenses dans différents concours célèbres et le violonisteMartin Brunschwig, Médaille d'Or et Prix d'Honneur au CNR de Versailles. Le concert débuta par une œuvre pour piano de Modeste Moussorgski: Une Larme qui fut toujours jouée par les plus grands interprètes. Ce morceau, véritable plainte de l'âme d'une sobriété saisissante date de quelques mois avant sa mort en décembre 1880.Marie Christine Guichot interpréta ensuite avec une intense musicalité l' Etude Tableau n°8 de l'opus33 de Sergueï Rachmaninov. Au nombre de 17, ces pièces sont de véritables tableaux pouvant évoquer des scènes (une fête foraine), des histoires (le petit chaperon rouge)... Mais le compositeur a toujours refusé de les titrer et a préféré laisser ses auditeurs et interprètes donner libre cours à leur imagination pour mieux rêver sur sa musique. Enfin, le trio Crescendo interpréta le célèbre Trio en la mineur op 50 de Piotr Tchaïkovsky dont le 1er mouvement comporte une superbe ouverture au violoncelle. Le second mouvement est incontestablement la pièce pour piano de Tchaïkovski la plus difficile à jouer et son final au lyrisme stupéfiant déclencha l'ovation du public qui avait rempli la chapelle à cette occasion.

 

09:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |