03/08/2017

Hommage au vétéran

14 juillet 2017 081.JPG

A l'occasion des cérémonies du 14 juillet, Jean Garcia, ancien combattant d'Afrique du nord et ancien gendarme a reçu des mains du Lieutenant  colonel Jean Yves Bondy les insignes de chevalier de la Légion d'honneur. Jean Garcia est né à AÎn Temouchent en Algérie le 22 octobre 1931. Il a fait son service militaire au 2ème régiment de zouaves dont il sera libéré avec le grade de sergent. Sportif complet, il sera en 1954 vainqueur de la coupe d'Afrique du nord de football. Deux ans plus tard il s'engagera au sein de la 11ème demi-brigade parachutiste de choc. Cette unité prestigieuse, bien connue sous le nom de 11ème Choc mènera un grand nombre d'opérations pendant la guerre d'Algérie et Jean Garcia y servira brillamment: il sera breveté parachutiste en septembre 1956. A la fin de cette année, son unité sera déployée dans la région montagneuse de Milana où Jean participera aux nombreux combats contre les terroristes puis aux opérations sur la frontière tunisienne. En 1958, détaché dans le sud algérien sur le secteur de Laghouat, il laissera le souvenir d'un sergent dynamique et courageux toujours volontaire pour les missions dangereuses. Cité à l'ordre de la brigade, il reçoit le 5 juillet la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze, puis il quittera à regret à la fin de l'année le 11ème Choc où il s'est distingué de façon exemplaire. Il s'engagera dans la gendarmerie où il fera une seconde brillante carrière dans le renseignement. Il sera cité à l'ordre du régiment par le général commandant la zone sud algérois. Entre temps il aura épousé Isabelle en 1959. C'est en juin 1962 qu'il rentrera en métropole à Grisolles (Tarn et Garonne) et sera affecté comme adjoint de brigade. Il réussit brillamment l’examen d’officier de police judiciaire en 1965. Un an plus tard, il est décoré de la médaille militaire pour ses états de service exceptionnels. De 1969 à 72, il rejoindra la Guadeloupe où il sera affecté à la brigade de saint Claude. Il y assurera d’ailleurs l’intérim de commandant de brigade durant 1 an et demi. De retour en métropole en 1979 à la brigade de Sigoules en Aquitaine, il assurera la formation des jeunes gendarmes au concours d’officier de police judiciaire. Enfin, le 6 octobre 1984, Jean fait valoir ses droits à la retraite et s'installe en famille à Perpignan avec son épouse  et ses deux filles Marie-Laure et Pascale. Jean Garcia aura servi selon la devise de la gendarmerie " pour la Patrie, l’honneur et le droit".

Ses brillants états de service, lui ont valu  de multiples décorations parmi lesquelles :

La médaille militaire,

La croix de la valeur militaire avec 2 citations,

La médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre  agrafe « Algérie »,

La médaille des blessés ;

La croix du Combattant,

La médaille de reconnaissance de la Nation.

14 juillet 2017 079.JPG

Écrire un commentaire