07/07/2017

Un professeur de Savate de plus

 Samedi 24 Juin Virginie Lombardo du Club de Villeneuve s’est vue décerner un certificat de qualification Professionnelle de Savate  Défense.L’examen se déroulait à Lyon et était organisé par la Région Rhône Alpes.Son diplôme en poche, elle est la première féminine de la ligue enseignante diplômée de cette discipline. Elle a soif de connaissance et conjointement enchaine stages et formations sans faiblir.La saison dernière c’est le titre d’enseignante de Boxe Française Savate qu’elle a décroché.L’été dernier elle a obtenu le grade de Gant Jaune à l’issue d’un stage de perfectionnement de 4 jours à St Christol les Ales et cet été, elle repartira du 03 au 5 Juillet à Lyon pour une formation complémentaire de préparation mentale des compétiteurs. Nul doute qu’elle saura apporter un complément enrichissant au Club de Boxe Française du village qui a terminé sa trentième saison en 2017, avec en prime pour cette année la réussite de la toute jeune Marilou Mollet qui est montée sur le podium des championnats de France Minime en finissant deuxième.La saison s'est  clôturée traditionnellement autour d’un repas organisé par  l’amicale des Anciens Combattants de la commune où bon nombre d'adhérents, parents et amis se sont retrouvés. Le club aura formé bon nombres d’entraîneurs et de dirigeants mais aussi des Champions et des compétiteurs nationaux et internationaux. Nombreux Clubs ont depuis été créés dans tout notre Département par d'anciens adhérents dans de multiples styles de Boxe pieds poings. Les cours reprendront à la Salle Montade début Septembre. Chaque semaine 5 cours selon les âges et niveaux sont délivrés par ses enseignants hautement qualifiés et Diplômés d’état et Fédéraux.                                                     Renseignements: Alain Dubuisson 06 61 15 82 96

VirginieLOMBARDO.jpg

08:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/07/2017

Super Mamie du Roussillon

received_1430767630339585.jpeg

Le Comité officiel du concours Super Mamie de France avait choisi Joséphine Ségovia, jeune mamie villeneuvoise que nous avons présentée récemment dans ces colonnes (3/6) pour participer à la finale 2017 qui a eu lieu à Nice le 11 juin dernier. Après une première sélection aux Capellans de saint Cyprien, Joséphine est partie le 8 juin pour la Côte d'Azur, accompagnée de son époux, de sa fille Céline et de Julie sa petite fille de 3 ans. Accueillie dans une superbe résidence grassoise, le Domaine de la Tour Carrée*** de Peymeinade, elle a passée, dit-elle, "quatre jours de bonheur et de bonne humeur" avec les onze autres mamies sélectionnées. "Nous avons été coiffées, maquillées, parfumées par des professionnels qui nous ont choyées durant tout le séjour". La Fondatrice, Fabienne Ollier avait veillé à ce que tout soit parfait pour le confort de ses candidates qui, pour elle, "sont des femmes au parcours de vie exemplaire et dynamique, impliquées autant dans leurs familles que dans des associations et qui ont toutes, pour point commun: le don de soi."FB_IMG_1497469951408 - Copie.jpg Le 9 juin, après une première répétition du spectacle qu'elles devaient produire sur la scène de l'opéra, les mamies ont été présentées au jury composé de Mado la niçoise, Fabienne Thibault, Charlotte Julian, Fabrice di Falco et à la presse. Enfin le dimanche de l'élection arrivait et chacune devait offrir au public une production artistique personnelle et familiale. Joséphine et ses enfants dansèrent une gracieuse Sévillane qui dit-on "est la danse qui fait oublier tous les chagrins". Avec sa grande fille Céline et sa petite Julie, elles séduisirent  jury et  public par leurs passadas et leurs pasos harmonieux. Mais c'est la plus jeune, Julie, qui rafla la mise du succès tant le public apprécia ses figures et son allant. En fin de journée les résultats tombèrent et Joséphine obtint le prix de super mamie France Dimanche qui lui valut de nombreux cadeaux: bijoux, abonnements, parfums et comme toutes les autres candidates, un séjour d'une semaine à l'hôtel Sidi Mansour**** de Djerba. C'est Mado la niçoise qui conclut cette manifestation sympathique: "C'était avant tout le festival de l'amour, de la famille, de la solidarité et de la transmission."