11/12/2016

Une crèche de rêve

crêche Stornello 001.JPG

Robert Stornello est un passionné de crèches ; voilà 30 ans qu’il a commencé la sienne. Au début elle tenait sur un coin de la cheminée. Joseph, Marie, le bœuf et l’âne en attendant le divin enfant placé le 24 décembre au soir. Chaque année apparaissaient de nouveaux santons de la Pastorale si bien écrite par Yvan  Audouard. Aujourd’hui,
crêche Stornello 005.JPGà Villeneuve, la crèche de Robert s’étend dans son salon sur 28m2. Elle mesure 11 m de long sur 2 m de large et est entièrement électrifiée. Dans un subtil décor de polystyrène, avec plus de 50 maisons, 195 personnages sans compter les animaux, elle met en scène plusieurs régions françaises : La Provence bien sûr et ses alentours. La Camargue,  ses gardians et ses taureaux, le camp des gitans, l’Alsace et ses maisons à colombages, le pays catalan illustré par la plage de Collioure, les villages de montagne, la ferme et tous ses animaux. Les ailes du moulin tournent, les fenêtres des habitations s’allument et s’éteignent et les guirlandes clignotent. Au milieu de ces paysages, tout un monde familier de santons stimule notre imaginaire. Les bergers en chemin pour adorer l’Enfant avec autour du cou le plus tendre de leurs agneaux pour l’offrande. L’accorte poissonnière ses paniers sur les hanches  qui se presse pour que son poisson reste frais. Le curé suspicieux sur le parvis de son église ou le moine débonnaire à la porte de son couvent. Les joueurs de pétanque, eux,  ne semblent pas intéressés  par l’événement. Sur le pont du village, le pêcheur tire au sec une superbe truite qui paraît gigoter pour éviter le panier. Plus loin sur le ruisseau la lavandière tape son linge d’un bras vigoureux tandis que la roue du moulin brasse le courant. Au fond d’un jardin le caganer catalan se dissimule derrière un bosquet tandis qu’un peu plus loin, le puisatier creuse le sol sans se demander pourquoi sa fille tarde à rentrer à la maison. L’âne du meunier livre ses sacs de farine et pistachié parcourt la garrigue dans l’espoir de tirer la lièvre de sa vie. Sur les hauteurs, les maisons s’illuminent et le ruisseau glougloute en cascades jusque dans la vallée. Le Ravi est arrivé à proximité de la grotte où il s’extasiera pour toujours devant le mystère de la nativité. Tel est le destin des santons dont le rôle est de changer le regard et le cœur des hommes ce qu’a bien compris Robert Stornello en construisant sa magnifique crèche, laquelle reste visible sur You Tube (crèche stornello 2016).

crêche Stornello 006.JPG

Commentaires

bonjour c'est superbe!!!! avec passion et perseverance le resultat est magnifique et merite d'etre vu et reconnu par beaucoup de monde joyeux noel et bonne année 2017

Écrit par : fouilland | 13/12/2016

magnifique

Écrit par : perrin | 13/12/2016

Les commentaires sont fermés.