03/03/2016

Ecopiège

Le service technique des espaces verts pose, sur chaque pin du village des écopièges pour capturer les chenilles processionnaires. Au printemps, la colonie, conduite généralement par une femelle, (!) quitte le nid, toujours en procession pour gagner au sol un endroit bien ensoleillé et s'enfouir dans un trou où chacune des chenilles va tisser son cocon pour démarrer son processus de transformation en chrysalide. C’est donc le meilleur moment pour leur capture. L’ écopiège, fabriqué uniquement par l’entreprise bagéenne « la mésange verte » se compose d’un collier qui s’adapte autour du tronc de l’arbre colmaté par un mastic d’étanchéité.traitement chenilles 003.JPG Celui-ci, traversé par un tube de descente bloquera les insectes qui tomberont dans le sac collecteur auparavant rempli de terre de bruyère ou de tourbe. Ce sac sera incinéré après les dernières descentes. Les chenilles se nourrissent des aiguilles des pins, entraînant une défoliation de l'arbre et en cas d'infestation massive, un affaiblissement important des arbres ouvrant la voie à d'autres ravageurs et parasites. Il existe d’autres moyens de destruction : l'échenillage qui consiste à enlever et à détruire les pontes et les nids par incinération. Le piège à base de phéromone de synthèse (odeur que libère le papillon femelle), suspendu dans les pins, attire de fin juin à mi-septembre les papillons mâles. Autre moyen de lutte radicale : le chalumeau.

traitement chenilles 002.JPG

11:22 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.