13/12/2015

Ceux qui font le village: Renaud Martinez

Renaur MARTINEZ 009.JPG

Renaud Martinez, natif d’Oran, est villeneuvois depuis 1988. Il a été captivé et capturé par le charme du village et celui de Marie Ange, une jolie saleillencque qu’il a épousée en 1983. Après des études secondaires au lycée français de Barcelone où il obtient son baccalauréat, il entreprend des études d’histoire à Montpellier. Subjugué par un professeur éblouissant, son attrait pour l’Histoire deviendra une vraie passion qui l’habite encore aujourd’hui. Il est spécialiste de la Révolution et de l’Empire et à ce titre nous rappelle que le 7 décembre 2015 était le 200ème anniversaire de la mort du maréchal Ney. En 1998 le Colonel chef de Corps Balendrau lui a demandé de remplir la fonction d’Officier Traditions du 53ème RI (officier chargé de collecter les faits historiques d’une Unité et d’en être le dépositaire et le garant). Renaud Martinez est professeur au Centre d' Études Stratégiques de l'Armée de Terre à l'école militaire de Paris et spécialiste en défense NBC (Nucléaire, Biologique, Chimique). Conférencier très demandé de par le monde, il est l’auteur de plusieurs livres dont "En avant quand même" et "Les disparus de la grande guerre" . Il a obtenu en 2001 le premier prix au salon du livre d'histoire de Mirepoix. Passionné par la première guerre mondiale, il a été fait chevalier du Mérite National ainsi que dans l'ordre des Palmes Académiques. Figuriniste passionné, il collectionne des soldats de plomb illustrant différents régiments, notamment son cher 53ème des Pyrénées Orientales. Ce régiment fut créé en 1656 sous la dénomination de «Régiment allemand d’Alsace» et sera renommé 53e régiment d’infanterie de ligne en 1791. Ce fut le premier régiment étranger de l’armée française, essentiellement composé d’allemands. Il était donné au service de la France par la Maison de Renaur MARTINEZ 012.JPGBavière. Il a fait toutes les guerres de la Révolution et de l’Empire et fut dissous en 1920 mais recréé Régiment de réserve en 1981 à Mont Louis. Sa devise témoigne du courage et du dévouement de ses hommes « En avant quand même » et sur son drapeau flottent la croix blanche de la royauté et en opposition 2 carrés verts et 2 bistres. Spécialiste de l’histoire du 53 ème, Renaud Martinez s’intéresse aussi aux marins catalans morts pour la France durant la guerre de 14. Un projet de livre est à l’étude. Il participe aussi à l’immortalisation des instituteurs des PO morts pour la France, projet initié par le colonel Antoine Guerrero dont le livre sortira en 2018. Enfin, une dernière passion le captive avec son épouse Marie Ange; Le couple est tombé amoureux du Japon et de la culture japonaise et effectue régulièrement des voyages dans ce pays où il ne détesterait pas y passer sa retraite.

Renaur MARTINEZ 001.JPG

09:00 Publié dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.