15/06/2014

Les pas perdus par le Foyer de la Raho

 

les pas perdus 003.JPG

 

Jeudi 12 juin à 20h30, devant un public clairsemé mais conquis, l'Atelier Théâtre du Foyer de la Raho a joué à la Chapelle Saint Julien la pièce "Les pas perdus" de Daniel Bonal, adaptée et mise en scène par Karim Arrim en une quinzaine de tableaux. Les huit comédiens qui ont préparé le spectacle pendant une année ont fait preuve pendant plus d'une heure de leurs multiples talents: Changement de costume, de registre, de ton, une palette variée de personnages divers dans lesquels chacun peut se reconnaître. Tour à tour, séducteur, plaintif, grognon, détestables ou attendrissant. Dans cette salle des pas perdus, ce hall de gare, les voyageurs se croisent et s’effleurent. Ils vont, ils viennent, ils courent, se rencontrent, se séparent et se retrouvent. Ils se déchirent, se réconcilient, pleurent, rient, s’aiment. Presque tous sont des voyageurs. Ils arpentent cet espace de transition, d’un pas pressé ou nonchalant, la mine exaltée ou désespérée. Leurs histoires s’entrechoquent en une succession d’anecdotes drôles ou pathétiques. Une gare, c’est le théâtre de la vie, le temps s’y écoule, hors du temps, comme suspendu. Denise Bonal nous livre des tableaux, des instants de vie où riches et pauvres, jeunes et vieux, se retrouvent dans la banalité du quotidien.       L'auteure: Née en Algérie en 1921, Denise Bonal  arrive à Paris à l'âge de 12 ans où elle fera toutes ses études jusqu'à son année d'hypokhâgne. C'est en 1940 qu'elle se lance dans le théâtre et suit le cours de Charles Dullin. Elle deviendra professeur titulaire au Conservatoire national supérieur de Paris et au Cours Florent. Elle partagera sa vie d'artiste entre l'écriture et la scène et sera récompensée par de nombreux prix, notamment en 1988 le prix Arletty pour l'ensemble de son œuvre et en 2006 par le Grand prix de la Littérature dramatique.   

 

les pas perdus 001.JPG

les pas perdus 004.JPG

                                  

09:00 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.