23/05/2014

GYM VOLONTAIRE: 7ème Festi' Marche

 

 

DSCI0070.JPG

Mardi 20 mai, 1090 marcheurs GV ont répondu présent au rendez-vous fixé par le Comité Départemental de Gymnastique volontaire pour le 7ème Festi' Marche autour des lacs de la Raho. Sous un ciel plombé qui masquait le Canigou, les différents groupes de marcheurs ont bravé le marin qui faisait moutonner le lac et les plus rapides ont bouclé leur tour en une petite heure. A midi, la pluie n'ayant pas quitté les nues, on s'est installé sur l'herbe pour un pique nique improvisé. L'après midi le comité proposa des activités festi'marche mai 2014 009.JPGsportives animées sur le site  par le DJ nazairien : marche nordique, zumba, gym, stretching qui regroupèrent bon nombre de participants. La journée s'acheva dans une bonne humeur communicative et l'on se dit: "à l'année prochaine"! Dans les Pyrénées-Orientales le comité départemental EPGV  regroupe 115 clubs GV et plus de 8500 licenciés enfants, adultes et seniors. Le public féminin est largement majoritaire.

 

 

festi'marche mai 2014 013.JPG

 

 

DSCI0235.JPG

 

09:00 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/05/2014

Cérémonie du 8 mai

 

 

8 mai 2014 010.JPG

Mme.le Maire , Roland Gourdiole et les représentants de la Gendarmerie

 

Sous la présidence de Jacqueline Irles, les ACPGCATM, les membres du Souvenir Français et bon nombre de villeneuvois ont commémoré la victoire du  8 mai 45 sur l'Allemagne nazie au monument aux morts. Suite au dépôt de la gerbe traditionnelle, Mme. Le Maire a lu le discours du secrétaire d'état qui rappelait que "se souvenir est un devoir et une nécessité". Après une Marseillaise conviviale reprise en chœur par l'assistance, le cortège s'est rendu à la Salle des fêtes où Wladimir Bilik a reçu la médaille du combattant et Pierre Chauvet, ainsi que Edouard Kzak et Ramon Cazal la médaille de la reconnaissance de la nation. Un apéritif républicain a réuni le public autour des récipiendaires.

 

8 mai 2014 012.JPG

Les médaillés

 

09:00 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/05/2014

L'USBV communique

Comment ne pas s'indigner du sort réservé à nos équipiers premiers face à une telle parodie de fin de match qui nous a opposés à l'équipe de l'ES Prats pour le compte de la demi-finale 2ème série (permettant l'accession à la finale du Roussillon et aux phases finales du championnat de France). A la 75ème minute un ballon rapidement joué par notre n°13 de nos 22 mètres conduit après plusieurs temps de jeu à l'essai victorieux qui aurait dû propulser l'USBV en finale sur le score de 25 à 23. Aussi bi-polaire qu'il soit, l'arbitre central avec l'accord de son jeune acolyte arbitre de touche valide l'essai en question d'un bras levé et d'un coup de sifflet qui scelle le sort du match.

Aussitôt le soigneur, premier magistrat de Prats, s'exécute avec l'aide de plusieurs colistiers et sortent de leur carré respectif avec le délégué (sous les yeux du président de la commission des règlements qui a formellement et strictement contre indiqué son franchissement ); Ils s'en prennent  délibérément , comme en terrain conquis, aux jeunes arbitres en leur promettant de leur faire avaler leur sifflet s'ils n'annulent pas l'essai. S'ensuit un retour honteux de la décision actée et une annulation pure et dure de l'essai afin que les principaux concernés s''assurent une sortie sans accrocs au vue de l'ambiance générale ( jet de cannettes sur le buteur de l'USBV peu après ) pour le motif d'un 2ème ballon sur l'aire de jeu !

Fin du match, un recourt est expressément demandé, qui ne laisse aucun doute face à la désinvolture et le manque d’intérêt des référés quant à l'issu du match. Recours lamentablement taxé d'irrecevable et la commission sportive des règlements qui n'en détient que le libellé couvre ses hôtes et leurs préjudices.

Cette même commission qui diplomatiquement fait paraître l'information dans le quotidien local, ouvre le parapluie se cachant derrière un article de loi et envoie sa décision par lettre recommandée sans aucune explication et appel au responsable du club.

La coupe est pleine, viennent s'ajouter d'autres épisodes aux affaires d’équités sportives inconcevables, où transparence et impartialité sont largement éprouvées.

Comment au cours d'un match de poule face à cette même équipe, un joueur de Prats n'écope seulement que de 5 matchs de suspension après avoir assené un coup de pied à un joueur au sol occasionnant une fracture du nez et un vingtaine de point de suture? Presque autant que pour un de nos joueurs pour un coup de poings sur bagarre générale.

Paranoïaques sommes-nous quand l'USBV demande 2 arbitres de touche officiels pour une rencontre USBV / Ponteilla et nous livre sur un plateau deux référés aux affinités certaines avec le club adverse.

Les questions se posent ; Faut-il se transformer en plantigrade rageur et arbitrer soi-même une rencontre ? Faut-il dépêcher un membre du club à la commission de discipline?

Nous sommes indignés; peut-être le président du comité aura-t-il l'amabilité de nous rencontrer sans que cette requête soit irrecevable comme il l'a annoncé à son début de mandat?

Effectivement le feu couve, écœurant nos plus fervents bénévoles au service du rugby, eux! Faut-il rendre les clés du stade, voir des stades. A qui saura nous entendre!

20:15 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |

Festivités pascales

 

 

goigs 2014 014.JPG

Samedi  veille de Pâques, les Cantaïres catalans sont venus de Perpignan donner l'aubade traditionnelle en l'honneur des Goigs à travers le village et sur le patio de la Mairie. De leurs belles voix sonores ils ont interprêté  tous les airs affectionnés du public. Cette année la tramontane a respecté les festivités et les gracieuses danseuses de Sandrine Maurence ont illustré avec beaucoup de charme cette fête coutumière. Madame le Maire a descendu le panier et l'omelette pascale du lundi de pâques a rassemblé les aficionados de la tradition à la salle des fêtes pour un partage amical.

 

goigs 2014 005.JPG

 


17:41 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |