14/10/2012

Une réponse pertinente

En réponse à l’article  du 6/10/12 dans l'Indépendant de Laurent Zedet :«  Une totale ineptie » concernant le golf de Villeneuve de la Raho, je me permets d’apporter les remarques suivantes :

Les besoins en eau : Actuellement,  entre 600 et 700 m3/j  d’effluents sont  rejetés dans l’Agouille au sortir de la station d’épuration de Villeneuve. Avec l’accroissement de la population de 1200 à 1500 personnes prévu, cela représentera  près  de 150 à 200 m3/j   d’effluents supplémentaires.  Il est prévu d’utiliser cette eau, après traitement aux UV, pour irriguer le golf dont  les besoins en eau se situent entre 600 et 800 m3/j, donc la station peut satisfaire ces besoins. A noter que le  golf de Saint Cyprien est alimenté depuis 20 ans par l’eau de lac de Villeneuve et plus récemment celui de Montescot, lequel envisage de passer à 18 trous et devra donc doubler ses besoins en eau. Et là pas de contestation !

Ci-dessous les points qui ne sont pas pris en compte par Laurent  Zedet :

La création d’emplois : La réalisation du golf va générer sur 3 ans 500 emplois puis plus de 50 emplois durables sur la commune. Alors que le département annonce plus de 28 000 chômeurs, ces emplois ne sont pas à négliger.

La création de logements et de commerces : Environ 530 logements sont prévus dont 133 logements locatifs sociaux, là encore cela va dans le sens de combler une forte demande locale et de permettre à des ménages à revenus modestes de trouver un logement. Des commerces de proximités sont aussi prévus. Il en résultera un développement de l’économie locale.

L’environnement : Le golf va créer un écran à l’urbanisation, une zone verte herbacée et arborée au lieu d’une friche.  Alors utiliser de l’eau jusque-là perdue, créer des emplois, créer des logements, développer l’économie, cela me semble correspondre à des besoins avérés dans notre département. Où est l’ineptie ?

Yves Renard, de Villeneuve de la Raho. Ingénieur agronome. Le 07/10/2012

 

plan Golf.jpg

Commentaires

600 à 700 mètres cubes d'effluents rejetés dans l'agouille le chiffre me paraît erroné. Sachant qu'une famille consomme en moyenne 100 mètres cubes par mois et que la quasi totalité est rejetée il faut revoir les chiffres à la hausse ce qui apporte de l'eau à votre moulin des arguments. D'ailleurs j'approuve entièrement vos arguments en particulier celui d'une barrière végétale qui deviendra dans l'avenir "un poumon " de verdure. En effet les lotissements grignotent peu à peu les terres (plus ou moins cultivales ) au prix du vin et l'on ne voit pas de véritables espaces vertscréés dignes de ce nom.

Écrit par : costa | 18/10/2012

Les commentaires sont fermés.