08/02/2012

Les lacs de la Raho ont 35 ans

 IMG_0064.jpg

Mis en eau  en 1977, les lacs de la Raho fêtent cette année leurs trente cinq ans. Les lacs de la Raho constituent un espace de vie ludique et sportif  aux portes de Perpignan. Il y a donc trente-cinq ans déjà que le grand lac a été mis en eau. Les terres asséchées de l’ancien étang dit « Étang de Barrià » dont on trouve trace dès le IXème siècle  se retrouvent donc immergées pour le plus grand plaisir des villageois et des populations environnantes qui viennent toute l'année profiter de ce site exceptionnel qui propose à l’envi promenades, jogging, pêche et activités de nautisme (optimist pour les scolaires, aviron, kayak et planche à voile pour tous).

Bronzing.jpg

Le petit lac.

D’une superficie de 16 hectares, bordé par 800 mètres de plage, le petit lac se prête à la pêche d’octobre à mai. Il est le lieu favori de l'AAPPMA qui y organise de nombreux concours dont le très réputé challenge Jules Olieu. Profond d'environ 7 mètres, il est réservé à la baignade durant la belle saison; baignade surveillée par une équipe de maîtres nageurs sauveteurs compétents. Sur ses abords aménagés, animations et guinguettes fleurissent l'été, offrant des soirées teintées d’exotisme, de détente et de musique : le Galapagos, le Régal’Eau, le Chalet du Lac, la Pizza des Pins et le Moorea, sont des havres de restauration et de loisir qui ne désemplissent pas les soirs de fin juin à début septembre.

Pêche.jpg

Le grand lac.

Ouvert à la pêche toute l’année, le grand lac d’une superficie de plus de 200 hectares, enregistre une profondeur maximale de douze mètres. Il stocke 18 millions de mètres cubes d’eau. Relié au barrage de Vinça par le canal de Perpignan (dit« le Ruisseau de la Ville »ou « Els Canals »), il constitue un réservoir hydraulique inestimable, autant pour l’arrosage des cultures, localisées en contrebas de sa retenue, que pour les Canadairs qui y écopent, à la triste occasion de chaque incendie de forêt ou de garrigue, et en particulier lorsque la tramontane  trop violente interdit aux services d’incendie et de secours l’écopage en mer. La carpe est indiscutablement  le fleuron piscicole de l’endroit. Les pêcheurs du cru ou en provenance de Belgique, de Hollande, d’Angleterre ou  d’Allemagne - la taquinent avec ferveur et assiduité.

Carpe commune, cuir ou miroir, certains spécimens, accusant près de 25 kg, sont régulièrement pris, puis relâchés, en raison de la bienheureuse pratique du no-kill qui consiste à remettre à l’eau les poissons pêchés après les avoir pesés et photographiés. Outre la carpe, le peuplement du grand plan d’eau se compose d'espèces aussi diverses  que  sandres, perches, black-bass, brochets, anguilles, tanches, gardons, rotengles, chevesnes... L’anse nautique longée par le chemin de "les Serres" est devenue un lieu privilégié ludique : l’association des sports nautiques du lac y a élu domicile et propose aviron, canoë,  kayak et planche à voile. On a même pu assister par le passé à des mini régates de bateaux de modèle réduit;  Depuis quelques années  s’y  déroule même une épreuve de championnat de nage avec palmes.

Réserve ornithologique.jpg

La réserve écologique

Elle s’étend sur 15 hectares et constitue un site de peuplement exceptionnel du point de vue ornithologique. Sur l’île , qu’elle dessine et cerne d’eau dormante, échassiers, canards, oiseaux de la plaine et de la mer y nidifient. Ils y ont recréé une zone sereine, classée que l’on veille à respecter et à préserver et dont l’association Charles Flahaut, particulièrement attentive, a dressé un inventaire exhaustif. Grâce au concours du Groupe Ornithologique du Roussillon (G.O.R.), un observatoire a été mis en place, offrant aux  scolaires la découverte de l’avifaune. Spécificité de la réserve : l’anodonte, moule d’eau pouvant atteindre des tailles surprenantes. Point noir, éradiqué en partie : la présence de tortues d’eau – des Clémydes lépreuses  -Cols verts.jpgqui, en raison de leur voracité, représentent un péril réel pour la biocénose et menacent gravement de déséquilibrer l’écosystème existant. Et du haut du vieux cimetière, un touchant panorama se déroule sous les yeux du promeneur charmé par les mimosas du printemps et les pins odorants qui offrent leur ombre bienveillante aux plus grosses chaleurs de l'été.

 

guinguette.jpg

16:21 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Encore un excellent article de blog. Nous avons beaucoup apprécié. Nous l'avons diffusé sur mes réseaux sociaux

Écrit par : assurance optique | 09/03/2012

Les commentaires sont fermés.