14/06/2017

Les jeunes du conseil municipal des enfants, engagés dans l’histoire

conseil municipal jeunes.JPG

Dernièrement les enfants du CME se sont rendus à la maison des anciens combattants ou encore le musée de mémoire des anciens combattants. En effet, un de leur projet était d’étudier et de connaître l’Histoire de la France. Lors de ces visites, ils ont pu rencontrer des personnes qui leur ont expliqué les valeurs de la liberté et de l’égalité.

Ils ont ensuite travaillé sur un questionnaire du souvenir français et sur les valeurs de la France.

Les enfants ont ravivé la flamme du soldat inconnu, moment d’intense émotion pour chacun d’entre eux. Ils ont terminé la journée par l’hymne National, La Marseillaise.

Afin d’accroître un peu plus la connaissance historique de notre pays et plus particulièrement de notre département, les enfants se sont rendus au mémorial de Rivesaltes. A travers divers témoignages, des expos et des vidéos, ils ont pu retracer toute l’histoire du camp Joffre de Rivesaltes. Cette journée fut très enrichissante pour chaque enfant du CME qui à travers leur rôle se devaient de connaître quelques moments clés de notre histoire.

 

26/02/2017

AG des CAPGCATM

AG ACPG 2017 006.JPG

Samedi 18 février  l'ACPGCATM a tenu  son assemblée générale à la salle Avant Conseil de la Mairie à 10h30, en présence de Madame le Maire Jacqueline Irles, de Jean Pierre Joué Président  départemental et du général Bernard Josz. Le Président Christian Compagnon a ouvert la séance par une minute de silence en mémoire des camarades tombés en territoire étranger et des camarades malades. Le Secrétaire adjoint a présenté le bilan des activités de l'année, le trésorier Jean Carbonell le bilan financier. Quitus leur a été donné à tous deux. Le Président Compagnon fit le rapport moral et énonça les activités pour 2017. Le mandat du bureau arrivant à expiration, le Président présenta le même bureau  avec un nouveau trésorier: Mr. Hubert Peschoux et un nouveau trésorier adjoint Mr. Yann Denise. Tous deux sont acceptés à l'unanimité. Puis, c'est avec une attention particulière que l'assistance a écouté les interventions des autorités présentes qui, toutes  furent chaudement accueillies par l'assistance, notamment Jacqueline Irles qui assura, comme chaque année, la section de son soutien moral et matériel. L'ordre du jour étant clos, Jean Pierre Joue remit l'insigne des veuves à Mesdames Ponzin Eliane et Rodier Xavière. Un cadeau de départ fut remis amicalement au porte drapeau  Armand Bezombes. Le vin d'honneur traditionnel a clôturé l'assemblée.

AG ACPG 2017 004.JPG

31/01/2017

Royauté frangipane chez les Anciens combattants

galette ACPG 003.JPG

Samedi 28 janvier  les Anciens Combattants et le Souvenir Français ont tiré les rois à la salle jules Olieu. De nombreux s'étaient joints à eux pour déguster les excellentes galettes et le petit cidre de circonstance. Frangipane ou fruits confits, il y en eut pour tous les goûts et les chanceux furent couronnés sous les vivats de l'assemblée en attendant de se réunir pour la prochaine Assemblée Générale le samedi 18 février prochain.

galette ACPG 004.JPG

 

23/11/2016

L'histoire du Fort de Vaux: conférence de Renaud Martinez

Vendredi 18 novembre, les Anciens Combattants et le Souvenir Français ont invité Renaud Martinez  à donner une conférence intitulée «  l’histoire du Fort de Vaux » devant une assistance intéressée.  Ma conférence, a-t-il commencé,  pourrait se résumer par « l’histoire d’un épisode glorieux au paroxysme du courage». Avec une sincère et profonde émotion, Renaud Martinez a captivé son auditoire en lui faisant revivre l’un des plus  grands moments de 1916. « Verdun : Mère des batailles » dont la prise du fort de Vaux fut l’un des sommets du courage et de l’abnégation des soldats français. Construit au début des années 1880 Renaud martinez portrait.jpgen maçonnerie ordinaire, le fort mesurait 180m x 90m et était ceint d’un fossé de protection équipé d’un pont levis à l’entrée principale. Sa caserne pouvait abriter 150 hommes. Elle fut renforcée en 1886 par une carapace de béton de 2,25m d’épaisseur. Deux casemates armées chacune de 2 canons de 75mm seront construites sur ses angles et deux citernes souterraines approvisionnaient le fort en eau potable.  Début 1916, le secteur de Verdun est calme et tranquille. C’est le 21 février qu’un torrent de feu s’abat sur Verdun. Une pluie continuelle de millions d’obus dont les explosions s’entendront depuis les Vosges ravagent le fort. Après la chute de Douaumont, Vaux reste la défense principale de Verdun. 8000 obus par jour le pilonneront jusqu’à combler ses fossés de défense. Le 53ème RI composés de poilus catalans qui le défend est décimé au tiers de ses hommes. Sous des bombardements toujours plus intenses, les bataillons français sont laminés, les citernes d’eau détruites et le fort est gazé. Pour se protéger des gaz on ferme les issues mais très vite l’air va manquer et il n’y a plus de lumière. La situation est telle que les allemands conjurent les français de se rendre. C’est alors que le commandant Raynal, bien que blessé, résiste seul avec 600 hommes aux assauts des troupes d'élites allemandes commandées par le Kronprinz, fils de l'empereur Guillaume II d’Allemagne. Assoiffées, dénutries, les troupes françaises combattront jusqu'à leur ultime limite, entravant ainsi l'offensive allemande. Leur résistance, qualifiée d'héroïque par l'état-major français, est considérée comme l'un des points de bascule de la bataille de Verdun, finalement remportée fin 1916 par l'armée française. « Le fort de Vaux deviendra alors l'un des symboles des combats des poilus de la Première Guerre mondiale animés par le sens du devoir jusqu'à l'ultime sacrifice. » 

renaud Martinez novembre 2016666666666666 002.JPG

15/11/2016

Célébration du 11 Novembre

A l’occasion de la cérémonie de la commémoration  de l'Armistice organisée par les associations des Anciens Combattants et du Souvenir Français en partenariat avec la municipalité, Stéphane Derlincourt, Jean Claude Coignet, Yann Denise et Frédéric Arrias ont été décorés de la Croix du Combattant. De plus, Jean Claude Coignet a reçu la Médaille de la Reconnaissance de la Nation, tandis que Boris Mauger et Bernard Plans11 novembre 003.JPG recevaient le diplôme d’honneur départemental. Enfin, un Diplôme du Souvenir et de la Reconnaissance allaient à Paul Chafès et Jacqueline Chibaut pour services rendus. Cette année la cérémonie a été embellie par le « Chant du Bleuet » interprété par les enfants de l’école dirigés par leur enseignante madame Céline Bibi.

11 novembre 023.JPG

11 novembre 021.JPG

11 novembre 004.JPG

 

23/09/2016

Amicale des anciens d'outremer, du 24ème Rima, et des troupes de marine des Pyrénées-Orientales

 

Les vendredi 16 et samedi 17 septembre à PERPIGNAN et  à VILLENEUVE DE LA RAHO, les anciens des Troupes de marine (TDM), les anciens d’outremer (AOM), du 24ème Rima, les anciens combattants et le Souvenir Français de Villeneuve de la raho ont participé aux cérémonies de commémoration des combats de Bazeilles, symbole du sens du devoir et de l'esprit de sacrifice.

Samedi 17 septembre, à 11h,la deuxième partie des commémorations a eu lieu au cimetière de Villeneuve de la raho, en présence du Maire, Madame Irlès, du colonel Rollet chef de corps du 1er régiment de choc de Mont-Louis,  du représentant du délégué militaire départemental, l'Adjudant-chef  Mairesse, du Lieutenant Buitrago commandant la brigade de gendarmerie d'Elne et représentant le colonel commandant le groupement de gendarmerie des Pyrénées-Orientales et du  Colonel (er) Stanghellini, président de l'amicale. Devant le carré du souvenir français et des anciens combattants, le Colonel  Stanghellini fit le récit des combats de Bazeilles rappelant le courage des "marsouins" face aux Allemands en 1870. Un hommage fut ensuite rendu à quatre Villeneuvois devant leur famille: le chef de bataillon Alix Paul-Amédée, officier de la légion d'honneur, "Mort pour la France" à l'âge de 39 ans en 1917; le sergent Olieu François, titulaire de la croix de guerre, "Mort pour la France" à l'âge de 24 ans en 1918; le soldat Capdellayre Pierre-Jean, titulaire de la croix de guerre, "Mort pour la France" à l'âge de 23 ans et l'adjudant-chef  Gourbal Roger chevalier de la légion d'honneur, croix de guerre des TOE.

Après un dépôt de gerbe dans une ambiance de grande solennité et devant une assistance très nombreuse, l'hymne de l’Infanterie de Marine  a été entonnée avec beaucoup d'ardeur  par les "marsouins" présents ainsi que la marseillaise reprise par tous malgré la forte tramontane. Madame Irlès et les autorités présentes ont ensuite salué les porte-drapeaux, les familles des quatre villeneuvois honorés et les membres des associations.  A l'issue de cette belle cérémonie, dans la salle des fêtes Paulin Gourbal, le colonel Stanghellini, le colonel Rollet puis  Madame Irlès, firent une allocution, remerciant les nombreux participants et soulignant que dans ces périodes difficiles et incertaines, il était réconfortant de voir à travers cette journée commémorative la cohésion et le patriotisme prévaloir. La fête se poursuivit par un apéritif et un repas dansant et tous apprécièrent  la qualité des prestations. Rendez-vous fut donné pour "Bazeilles 2017".

IMG_4037.JPG